Abonnez-vous

Fracture du Scaphoide

La du scaphoïde est la la plus fréquente des os du carpe. Elle représente 2% de toutes les fractures et 60% des fractures du carpe. Elle survient lors d’une sur la en extension du poignet.

Elle passe fréquemment pour une entorse de poignet, et son diagnostic est parfois malheureusement posé tardivement.

RAPPEL ANATOMIQUE

Le scaphoïde fait parti des os du carpe (au nombre de huit). Il est situé à la partie externe de la première rangée.

Le scaphoide fait partie des os du carpe

Le fait partie des os du carpe

Il participe aux mouvements de flexion, extension et d’inclinaisons latérales du poignet.

SYMPTOMES ET EXAMEN CLINIQUE

La du scaphoïde provoque un œdème douloureux du poignet. La douleur est située sur le bord externe et à la face dorsale du poignet.

La mobilité active du poignet est rendue douloureuse.

EXAMENS COMPLEMENTAIRES

Le diagnostic de du scaphoïde se fait à la radiographie standard du poignet.

Diagnostic d'une fracture du scaphoïde à la radio

Diagnostic d'une du scaphoïde à la radio

Lors des fractures strictement non déplacée, il est parfois difficile de voir le trait de , et on fait le diagnostic en réalisant un scanner en urgence.

Avec les résultats de la radiographie et parfois du scanner, il est facile de visualiser si la présente un déplacement ou non.

TRAITEMENT

Dans le cadre des fractures strictement non déplacées, il est possible de procéder à un traitement orthopédique par immobilisation du poignet dans une manchette ne prenant pas le pouce ni le coude.

La durée d’immobilisation est alors de 90 jours. La durée d’immobilisation est liée à la lenteur de consolidation de ce petit os.

Toujours dans le cadre des fractures non déplacées, il est possible d’améliorer le confort en pratiquant une intervention chirurgicale quasiment sans cicatrice, directement à travers la peau, qui consiste à visser en compression le scaphoïde.

Pratiquement aucune cicatrice apparente après vissage

Pratiquement aucune cicatrice apparente après vissage

Cette intervention chirurgicale a pour avantage de ne pas immobiliser le poignet en post-opératoire, et de débuter immédiatement une rééducation.

Au lieu des trois mois d’immobilisation il y a donc une mobilisation rapide du poignet.

Le poignet récupère rapidement sa mobilié

Le poignet récupère rapidement sa mobilié

Meilleur taux de consolidation après la fracture du poignet

Meilleur taux de consolidation après la du poignet

Cette intervention chirurgicale a pour autre avantage d’augmenter le taux de consolidation de la .
En cas de déplacée du scaphoïde, il faut réaliser une intervention chirurgicale pour réduire la et la maintenir en place (ostéosynthèse) par une vis en compression.

Cette intervention se fait avec une cicatrice de trois centimètres.

Après l’ il est habituel d’immobiliser le poignet avec une attelle amovible pour trois à quatre semaines, puis de commencer une rééducation en fonction des radiographies de contrôle.

EVOLUTION

Le patient est revu une semaine après l’intervention avec une radiographie de contrôle pour s’assurer que la vis est bien en place et qu’il n’y a pas de déplacement secondaire.

Pour les mêmes raisons il sera revu un mois après l’intervention.

Il sera revu une dernière fois trois mois après l’opératoire pour s’assurer que la est parfaitement solide.

Pourquoi est-il si important d’obtenir une consolidation du scaphoïde ?

Le taux de non consolidation (appelée pseudarthrose) des fractures du scaphoïde non opérées s’élève à environ 10% des fractures du scaphoïde (10 % des fractures du scaphoïde ne vont pas consolider).

Ce taux est élevé et est lié à l’anatomie du scaphoïde. En effet, ce petit os est mal vascularisé (c’est à dire que peu de sang nourrit cet os).

C’est la raison pour laquelle, en cas de , la consolidation met plus de 90 jours et dans 10 cas sur 100, cette ne consolide pas.

Quand la du scaphoïde n’est pas solide, le poignet évolue vers la dégradation. En effet, le scaphoïde ne joue plus son rôle de soutien (on peut comparer les os du carpe à deux rangées d’osselets. En cas de d’un des osselets il y a un effondrement de tous les autres osselets).

Le poignet se dégrade donc en quelques années, et évolue vers l’usure généralisée des cartilages du poignet : on aboutit donc à de l’arthrose du poignet.

Usure progressive du cartilage et arthrose du poignet

Usure progressive du cartilage et arthrose du poignet

L’arthrose se manifeste par une diminution de la mobilité du poignet et des douleurs chroniques. Il est beaucoup plus facile d’agir à un stade précoce lors d’une du scaphoïde, plutôt qu’à un stade tardif où la dégradation arthrosique est déjà effective.

C’est la raison pour laquelle il est important de dépister le plus rapidement possible les fractures du scaphoïde.